1909-2009 - 5 Generations

Logo Lanners-Threinen 1910        Lanners 2009

FrenchEnglishDeutsch

 

 

 


 


Message
  • EU e-Privacy Directive

    This website uses cookies to manage authentication, navigation, and other functions. By using our website, you agree that we can place these types of cookies on your device.

The LANNERS Tailors PDF Print E-mail
Written by Claude Lanners   
Tuesday, 01 December 2009 19:34

Les LANNERS tailleurs

Tailleur en 1568
Le Métier de Tailleur et son Organisation au Luxembourg à travers les Siècles, 1952
Le métier de tailleur d'habits a une tradition de plus de deux siècles dans la famille Lanners et plus particulièrement parmi les ancêtres de l'auteur. Sur 7 générations, 27 représentants de la branche ont pu être répertoriés dans la descendance de Quirin Lanners, avec un maximum de 9 maîtres-tailleurs dans la 5ème génération vers la première moitié du XXème siècle. Il n'est point exclu qu'il y ait eu des tailleurs dans d'autres branches des Lanners également, mais sans doute moins nombreux.

Comme d'autres activités artisanales, le métier de tailleur est passé par plusieurs mutations. Du temps de Quirin, le tailleur était un artisan itinérant qui passait dans les maisons pour transformer en vêtements les étoffes de lin ou parfois de laine tissés sur place par les femmes. Il  n'avait point d'outils en dehors de ciseaux et d'aiguilles. Le logis et la nourriture représentaient le gros de sa rémunération. L'introduction de la machine à coudre vers la fin du 19e siècle libéra le tailleur de la corvée de la couture manuelle et la fabrication des étoffes se fit à une échelle industrielle dans des manufactures et non plus à domicile. Il s'en suivit la création de l'atelier de tailleur au domicile du patron, qui offrait également un certain choix d'étoffes en stock à ses clients.

Après la Deuxième Guerre Mondiale, les progrès du vêtement de confection en termes de qualité et le prix très bas résultant de la production de séries industrielles sonnèrent le glas du métier de tailleur, du moins dans nos régions. Il reste chez nous l'un ou l'autre tailleur qui travaille sur mesure pour une clientèle aisée. Dans d'autres parties du monde, notamment en Asie, la profession est toujours très vivante et sert une clientèle locale mais aussi internationale de touristes et d'hommes d'affaires.

Tampon à sceau de la confrérie Ste. Anne, 1719

Première génération

1-1 Quirin Lanners, né vers 1767 à Schlindermanderscheid, est le premier représentant de la famille ayant exercé le métier de tailleur. Il est le fils de Michel Lanners et d'Anne Marie Flick qui se sont mariés à Schlindermanderscheid le 29.11.1761. Quirin épouse de son côté le 12.4.1791 à Bourscheid Marguerite Hennes, née vers 1774 à Kehmen de Peter Hennes et de Eva Knell et la profession du beau-père est citée dans l'acte comme « sartorius », tailleur. Un lien entre la profession de Quirin et son mariage avec une fille de tailleur est plus que probable. Admettre qu'il a appris le métier chez Peter Hennes et s'est épris de la fille de la maison n'a rien de farfelu si l'on sait que les parents de Quirin étaient journaliers dans un village voisin. Restons-en là pour le romantisme, pas de mise en pleine révolution française.

Quirin exerce son métier à Kehmen où il s'éteint prématurément le 17.9.1801. Il laisse une veuve et quatre ou cinq enfants nés entre 1792 et 1800. Trois enfants atteindront l'âge adulte, dont 2 garçons qui seront à leur tour tailleurs, un indice fort que la veuve a vécu avec ses parents, voire que les deux générations partageaient un toit depuis le mariage de Quirin et de Marguerite.

Deuxième génération

2-1.1 Pierre Lanners naît le 15.10.1792 à Kehmen et épouse en 1824 à Feulen Barbe Schartz née à Dellen le 8.11.1802. Le couple s'installe à Niederfeulen où Pierre sera connu sous le nom de « Schneidesch Petges ». Il aura 11 enfants dont 5 fils et 6 filles. Les 4 fils qui ont atteint l'âge adulte ont appris le métier de leur père et 3 d'entre eux ont émigré.

2-1.2 Michel Lanners naît le 7.12.1797 à Kehmen et apprend le métier de tailleur. Il épouse en 1823 à Heiderscheid Suzanne Schroeder née le 7.5.1787 à Heiderscheidergrund. Nous ne savons pas si le père de Suzanne était également tailleur, mais son frère Jean avait embrassé cette profession et c'est dans le ménage de ce dernier que nous retrouvons Michel lors du recensement de la population de 1851, deux années avant sa mort et 3 années après le décès de son épouse. 4 enfants naissent à Heiderscheidergrund.

Troisième génération

3-1.1.1 Jean Pierre Lanners, fils aîné de Pierre 2-1.1, est né le 7.7.1825 à Niederfeulen. Dans le recensement de la population de 1847 il est inscrit au ménage de ses parents : Lanners Pierre, 20 ans, tailleur d'habits. Il séjourne en France pour son état de profession, donc pour sa formation. Lors du recensement de 1852 il est présent : Pierre, tailleur d'habits, 26 ans, célibataire. C'est la dernière trace : il n'est plus repris dans les recensements ultérieurs et un acte de décès n'a pas été trouvé au Luxembourg.

Suivant une information qui a circulé dans la famille de l'auteur, il a émigré aux Etats-Unis et est mort au cours de la traversée.

3-1.1.2 Jean Lanners, 5ème enfant et 2ème fils de Pierre 2-1.1, est né le 22.10.1831 à Niederfeulen et apprend le métier de tailleur. En 1821, il épouse Anne-Marie Catherine Faber née le 6.9.1833 à Reckange/Mersch. Ici encore, la rencontre des jeunes gens n'a probablement pas été fortuite, car le père et le grand-père de la jeune mariée ont été tailleurs à Reckange; il est fort possible que Jean ait travaillé comme compagnon chez son futur beau-père. Jean continue l'activité familiale qui s'exerce après 1862 dans une maison érigée le long de la route de Bastogne nouvellement tracée à Niederfeulen. Ses 2 fils Jean Pierre et Nicolas seront à leur tour tailleurs.

3-1.1.3 Charles Lanners, 3ème fils de Pierre 2-1.1, est né le 1.12.1833 à Niederfeulen. Il est présent à Feulen pour la dernière fois lors du recensement de 1852 : Charles, tailleur d'habits, 17 ans, célibataire. Il a apparemment émigré en France où il s'est marié et a eu un fils Albert. Il serait mort à Paris et le contact avec la famille n'a jamais été rétabli. Tel était l’état d’information début 2010. Entretemps son devenir a pu être reconstitué du moins en partie grâce à des collègues généalogistes du département des Hauts-de-Seine et des archives en ligne de la Ville de Paris. Charles exerçait bien le métier de tailleur à Paris et a épousé en 1863 Léonie Westelynck. 4 enfants naissent entre 1865 et 1877, dont 3 meurent en bas âge. Un fils Albert naît en 1871 et sera tailleur à son tour. Charles décède à Paris 10e Arrondissement en 1893.

3-1.1.4 Nicolas Lanners, 4ème fils de Pierre 2-1.1, est né le 9.10.1840 à Niederfeulen. Comme ses frères, il apprend le métier paternel et nous le trouvons dans les recensements jusqu'en 1858 : Nicolas, tailleur, 27 ans 6 mois, célibataire. En 1861 il n'est plus présent. Madeleine Maquil-Lanners, la tante de l'auteur et historienne de la famille, a rapporté que Nicolas avait émigré aux Etats-Unis, qu'il s'était marié et qu'il avait 2 filles restées célibataires dont l'une s'appelait Hélène.

En octobre 2009, l'auteur a pu retrouver sa trace dans la « Luxemburger Gazette », le journal publié de 1871 à 1918 à Dubuque, Iowa par Nicolas Gonner à l'intention de la communauté luxembourgeoise aux Etats-Unis.

Un article du 19.6.1888 relate le décès de Nicolas qui a mis fin à ses jours, laissant une veuve et deux enfants mineurs:

Correspondenz Detroit 11.6.1888- Mein lieber Freund Gonner! Es ist eine traurige Nachricht die ich Ihnen diesmal mitzutheilen habe. Sie betrifft die Familie Nikolas Lanners. Seit drei Wochen fühlte Lanners sich nicht wohl, klagte über Schmerzen und Geräusch im Kopfe, ein Leiden das sich von Tag zu Tag verschlimmerte, bis Lanners nicht mehr arbeiten konnte. Vorige Woche fing er an irre zu reden und wähnte sich verfolgt. Dann bekam er die fixe Idee, er müsse mit Frau und Kindern verhungern. Alles Zureden half nichts. Der Mann nennt ein schönes Backsteinhaus und eine Framehaus, aus dem er Rente genug ziehen kann, um eine kleine Familie wie die seine, zu ernähren, sein eigen.
Jedoch die Gehirnkrankheit verschlimmerte sich so, dass ihn die Frau bewachen lassen musste. Am 9.Juni, nachmittags um 3 Uhr, als der Wächter ihm die Medizin geben und alles recht glaubte, erklärte Lanners sich wohl und frug seine Frau, ob er obenauf gehen könnte, da es ihm unten zu schwül sei. Kaum war er 10 Minuten oben auf, als dessen Frau ein Geräusch hörte. Nichts Gutes ahnend, stürzte sie sich nach oben hin, doch zu spät. Frau Lanners stiess einen Schrei aus, den man zwei Block hören konnte; sie fand den Gatten todt in einer Blutlache liegend. Er hatte sich den Hals mit einem Rasirmesser, das er von einem Händler mit Schneidewerkzeugen als Hochzeitsgeschenk einst erhalten hatte, durchschnitten. Lanners war eine so treue Seele, wie man sie selten findet, ein leutseliger Charakter, ein Mann, der keiner Fliege wehe thun konnte. Alle Freunde und Bekannte bedauern ihn aufs tiefste und haben das grösste Mitleid mit der so hart getroffenen Familie. Lanners hat gut für die Seinen gesorgt; er war Mitglied der katholischen Unterstützungsgesellscheft, die den Hinterbliebenen der absterbenden Mitglieder $2000 bewilligt; vom Unterstützungsverein No 2 von Detroit, erhält die Familie ebenfalls $575; auch soll er noch anderen Gesellschaften angehört haben, was ich aber nicht bestimmt weiss.
Nicholas Lanners war zu Feulen, im Canton Diekirch geboren und war 48 Jahre alt.
Derselbe hinterlässt eine trauernde Gattin und zwei unmündige Kinder in behaglichen? Umständen.

ANL JXM 459 Lux.Gazette 19.6.1888 5, 1-2  CL 1.10.2009

3-1.2.1 Pierre Lanners, 2ème fils de Michel 2-1.2, est né le 6.12.1825 à Heiderscheidergrund. Il embrasse lui aussi la profession de tailleur et épouse en 1852 Elisabeth Blom, néé le 11.5.1831 à Goesdorf où le couple s'installe et où naissent leurs 11 enfants, 8 garçons et 3 filles. Des 5 fils qui vivent à l'âge adulte, 4 apprennent le métier familial.

3-1.2.2. Michel Lanners, 3ème fils de Michel père 2-1.2, est né le 22.2.1827 à Heiderscheidergrund. En 1851, nous le trouvons à Heiderscheidergrund, 24 ans, célibataire, tailleur, dans un ménage avec Weber Nicolas de Wintringen, 16 ans, lui aussi tailleur. Les parents sont déjà décédés. En 1856 il épouse Anne Marie Welter de Bourscheid. Le couple aura 7 enfants dont 4 meurent en jeune âge. Rien n'est connu de la profession du seul fils ayant atteint l'âge adulte.

Deux générations de LANNERS tailleurs, apparemment à l'occasion de la remise de la remise d'une décoration vers 1950. Jean Lanners 1895, Nicolas Lanners 1867, Jean Pierre Lanners 1865, Nicolas Faber 1868, Jean Pierre Lanners 1897
Photo archives de Jacques Threinen 1932, Paris Documentation Claude Lanners img109

Quatrième génération

4-1.1.2.1 Jean Pierre Lanners, fils aîné de Jean 3-1.1.2, est né le 16.4.1865 à Niederfeulen et apprend le métier familial. En 1893 il épouse Suzanne Threinen née le 28.7.1861 à Beckerich et le couple aura 5 enfants dont 3 fils qui continueront la tradition : Jean, Jean Pierre et Eugène.

4-1.1.2.2 Nicolas Lanners, 2ème fils de Jean 3-1.1.2, est né le 1.4.1867 à Niederfeulen et épouse en 1896 Suzanne Kies née le 2.12.1873 à Dalheim, couturière de profession. Nicolas exercera sa profession à Mertzig et son seul fils vivant jusqu'à l'âge adulte, Nicolas « Emile » sera à son tour tailleur.

4-1.1.3.1 Albert Jean Léon Lanners, fils de Charles Lanners 3-1.1.3, est né à Paris 9e le 12.3.1871. Tailleur d’habits, il épouse en 1898 à Montrouge, Hauts-de-Seine, Maria Denise Gaumat de Libourne en Gironde qui est giletière. Des descendants ne sont pas connus pour le moment.

4-1.2.1.1 Michel Lanners, fils aîné de Pierre 3-1.2.1, naît le 1.9.1853 à Goesdorf et apprend le métier de tailleur. Il ne s'est pas marié et a apparemment passé sa vie à Goesdorf où il est présent aux recensements de 1890 et 1900 : Schneidermeister, ledig. Il meurt le 2.7.1914 à Luxembourg à l'Hospice du Rham.

4-1.2.1.2 Michel Lanners, 4ème fils de Pierre 3-1.2.1, voit le jour le 31.8.1858 à Goesdorf. Il sera tailleur et épousera le 2.7.1883 à Reims Suzanne Kugener néé le 9.8.1861 à Luxembourg. Un premier fils Michel naît à Reims en 1885, suivi de 7 autres enfants qui naîtront à Luxembourg-Bonnevoie. Les 3 fils Michel, Emile et Jean Michel dit Emile seront tailleurs à leur tour.

4-1.2.1.3 Jean Lanners, 5ème fils de Pierre 3-1.2.1, voit le jour le 31.10.1863 à Goesdorf. Il est déclaré absent lors du recensement de 1880 à Goesdorf : Tailleur, compagnon, depuis 2 mois à Larochette pour raisons de travail. C'est là qu'il rencontre sans doute son épouse Suzanne Relinger née le 17.9.1868 à Larochette. Avec elle il s'installe à Reims où ils contractent mariage le 9.12.1889 et où 2 enfants naissent en 1890 et 1891. Un 3ème voit le jour à Schieren et 7 autres à Ettelbruck où la famille s'est installée à partir de 1893. A la connaissance de l'auteur un seul des 4 fils, Emile Ernest, a appris le métier du père.

4-1.2.1.4 Michel Lanners, 7ème fils de Pierre 3-1.2.1 (et 3ème du nom dans la même génération !) est né le 28.11.1869 à Goesdorf et sera lui aussi tailleur. Il épouse en 1890 Anne Lentz née le 23.10.1865 à Wiltz. 9 enfants naissent à Luxembourg-Neudorf, le premier au 16 Clausenerberg, les suivants au 31. Pierre Michel est le seul des 3 fils dont la profession de tailleur est établie.

Cinquième génération

Martine Lanners dans l'atelier d'Eugène
Martine Lanners également en position de tailleur sur la table de son grand-père Eugène
Eugène Lanners dans son atelier
Eugène Lanners en position tailleur sur sa table de travail
5-1.1.2.1.1 Jean Lanners, fils aîné de Jean Pierre 4-1.1.2.1, naît le 27.12.1895 à Niederfeulen. Il apprend le métier familial et épouse en 1930 Hélène Reding née le 16.8.1907 également à Niederfeulen. Le couple s'installe dans la maison familiale sise au 58 route de Bastogne et qui porte le nom « a Schnedder ». Le seul fils du couple,  Pierre, aprend à son tour le métier de tailleur.

5-1.1.2.1.2 Jean Pierre Lanners, 2ème fils de Jean Pierre 4-1.1.2.1, naît le 9.12.1897 à Niederfeulen, continue la tradtion et épouse en 1926 Catherine Ley née le 20.6.1895 à Machtum. Jean Pierre ouvre un atelier de tailleur à Esch-sur-Alzette, 23, Grand-Rue qu'il tient jusqu'à son décès en 1960. Le couple a eu une fille, Mady.

5-1.1.2.1.3 Eugène Lanners, fils cadet de Jean Pierre 4-1.1.2.1, voit le jour le 31.3.1903 à Niederfeulen. Il apprend lui aussi le métier de tailleur et achève sa formation après plusieurs séjours à Paris en 1929. En 1938, il épouse Suzanne Hottua née le 4.10.1910 à Niederfeulen. Les jeunes mariés achètent une maison à Bettembourg, 105, route de Mondorf où Eugène installe son atelier au rez-de-chaussée. Dès les années cinquante, les progrès des vêtements de confection rend la situation des maîtres-tailleurs de plus en plus précaire. Eugène s'éteint le 31.3.1972 à Bettembourg. Le seul enfant du couple, Claude, entre dans l'administration gouvernementale.

Manuel cours de coupe d'Eugène Lanners, Paris 1929
Manuel cours de coupe d'Eugène Lanners, Paris 1929
Diplôme Cours de Coupe Eugène Lanners, Paris 1929
Diplôme Cours de Coupe Eugène Lanners, Paris 1929
Documentation Claude Lanners
Autorisation d'établissement d'Eugène Lanners, 1938
Autorisation d'établissement d'Eugène Lanners, 1938
Fer à repasser chauffé au charbon, Eugène Lanners vers 1920
Fer à repasser chauffé au charbon
Eugène Lanners vers 1920

Les dirigents de la Fédération des Marchands-Tailleurs, 1952
Le Métier de Tailleur et son Organisation au Luxembourg à travers les Siècles, 1952
5-1.1.2.2.1 Nicolas « Emile » Lanners, fils de Nicolas 4-1.1.2.2, est né le 16.3.1901 à Mertzig. Emile apprend le métier de tailleur avec son père et poursuit sa formation à Paris, en partie du moins ensemble avec son cousin Eugène. En 1925, il épouse Léonie Juchem née le 20.12.1901 à Mertzig et le couple aura 1 fille et 2 fils, dont Armand qui va continuer la tradition. En 1930, Emile quitte Mertzig pour ouvrir un atelier de tailleur à Ettelbruck, rue de Feulen. Après la guerre, il est lui ausi confronté à l'érosion de la clientèle du tailleur sur mesure et ouvre en 1954 le magasin de confection Lanners au 18, Grand-Rue, là où il se trouve toujours sous l'enseigne LANNERS FASHION.

5-1.2.1.2.1 Michel Lanners, fils aîné de Michel 4-1.2.1.2, naît le 14.12.1885 à Reims. Il est tailleur au moment de son mariage en 1915 avec Catherine Moes, née le 12.11.1892 à Luxembourg et habite à Verlorenkost. Aucun des 3 fils ne reprend la profession de leur père. Le deuxième, Paul, est enrôlé de force et tué en Pologne en février 1945.

5-1.2.1.2.2 Emile Lanners, 2ème fils de Nicolas 4-1.2.1.2, naît le 13.4.1888 à Bonnevoie. En 1922, il est maître-tailleur et figure comme témoin au mariage de sa sœur Marguerite. En 1912, il prend part aux Jeux Olympiques de Stockholm dans la discipline Gymnastique et il se classe 24ème aux agrès sur 44 participants (information Henri Bressler). Résultat plus qu'honorable comparé aux performances réalisées par nos athlètes un siècle plus tard et dû sans doute au travail et à l'enthousiasme de la GYM qui avait son siège à Bonnevoie. Nous ne connaissons pas le parcours ultérieur d'Emile; des descendants n'ont pas été trouvés jusqu'ici.

5-1.2.1.2.3 Jean Michel Lanners, 3ème fils de Michel 4-1.2.1.2, est le jumeau d'Emile et donc né également le 13.4.1888 à Bonnevoie. Il figure comme tailleur dans son acte de mariage en 1913 avec Marie Frantzen. Le couple aura 2 filles.

5-1.2.1.3.1 Michel Lanners, 3ème fils de Jean 4-1.2.1.3, est né le 19.4.1896 à Ettelbruck. Il est absent du domicile de ses parents à Ettelbruck lors du recensement de la population de 1916 et travaille à Erpeldange comme tailleur.

5-1.2.1.3.2 Emile Ernest Lanners est le 8ème enfant de Jean Lanners 4-1.2.1.3. Il naît le 22.4.1904 à Ettelbruck et s'installe comme maître-tailleur dans cette ville. Il se peut qu'il ait repris l'atelier de son père, qui a manifestement travaillé dans cette ville où 7 de ses 10 enfants sont nés. Emile Ernest se marie à une date non connue avec Elise Bettendorf. Ils n'auront pas de descendants. Le couple a apparemment fait de la résistance sous l'Occupation puisqu'il a été déporté le 15.10.1942 vers Leubus (in Jos. Flies, Ettelbruck p.1951).

5-1.2.1.4.1 Pierre Michel Lanners, l'aîné des 3 fils de Michel Lanners 4-1.2.1.4, est né le 7.12.1890 à Neudorf, 16 Clausenerberg. Il déclare le décès de son père en 1914 et nous tirons de cet acte l'information qu'il est tailleur, domicilé à Neudorf. Le devenir de Pierre n'est pas connu. Il avait un fils Kurt Peter né à Bad Kissingen en Allemagne et décédé à l'âge de 3 mois à Neudorf le 28.8.1918, alors que la mère n'était déjà plus en vie.

Sixième génération

6-1.1.2.1.1.1 Pierre Lanners, unique fils de Jean 5-1.1.2.1.1, est né le 22.12.1937 à Niederfeulen. Pierre apprend encore le métier de tailleur, mais la concurrence du vêtement de confection fabriqué en grandes séries à un coût hors de portée pour un artisan le force à abandonner l'atelier. Il se reconvertit dans la branche des assurances.

6-1.1.2.2.1.1 Armand Lanners, fils aîné d'Emile 5-1.1.2.2.1, est né le 2.7.1930 à Luxembourg. Il apprend le métier de tailleur auprès de son père et sa volonté de continuer l'activité tout en l'adaptant aux exigences de l'époque a sans doute motivé Emile à faire le pas de la création en 1954 à Ettelbruck d'un magasin de vêtements combinant, du moins au début, l'offre de la confection et du sur-mesure traditionnel. Armand épouse en 1958 Marie-Thérèse Pettinger et le couple a 2 enfants, Danielle et Serge. Bien que frisant les 80 en 2009, Armand s'occupe encore régulièrement du magasin qui fonctionne dans le cadre de la société familiale Confections Lanners S.A.

Septième génération

Lanners Fashion
Le magasin de vêtements Lanners à Ettelbruck
7-1.1.2.2.1.1.1/2 Danielle et Serge Lanners assurent aujourd'hui la gestion du magasin bien achalandé qui a régulièrement fait peau neuve pour s'adapter aux goûts de la clientèle. Il porte à présent l'enseigne LANNERS FASHION, au coin Grand-Rue/Rue du Canal à Ettelbruck, à l'entrée de la zone piétonne en un endroit à grande circulation.

Sources :

  • ANL Registres paroissiaux, Brandenbourg, Bourscheid
  • ANL Etat Civil, Recensements de la population
  • Archives de la Ville de Luxembourg
  • www.marne-archive.com
  • Documentation familiale
© Claude Lanners 2008 - 2012
Last Updated on Tuesday, 25 October 2011 19:24